Problèmes connus

  • DQ250 : Boite DSG 6 rapports pour moteurs transversaux

    Casses ou usures prématurées :

    • Casse ou usure du volant moteur bi-masse : le changement du volant moteur bi-masse peut intervenir dés 80000 km sur les véhicules effectuant beaucoup de ville. Les symptômes sont un bruit métallique au ralenti ou à l’accélération

    • Usure rapide de l’embrayage : le changement de l’embrayage peut intervenir dés 60000 km sur les véhicules effectuant beaucoup de ville ou tractant des remorques. Les symptômes sont des à-coups et broutements importants à l’engagement des rapports et à l’accélération.

    • Dysfonctionnement du Méchatronic : Les pannes de méchatronic peuvent intervenir à tout moment sur les boîtes mal entretenues (vidanges non effectuées). Un Méchatronic défectueux rendra impossible le passage des vitesses.

    • Casses de boîte : Casses rares sur ce modèle, mais possible sur les boîtes fortement sollicités (utilisation à fortes charges et/ou sur circuit) et/ou accouplées à des moteurs préparés sans reprogrammation du méchatronic. Les casses les plus fréquentes portent sur des pignons et/ou des roulements.

    Désagréments de conduite – bruits et vibrations :

    • A-coups : au démarrage ou entre la 1e et la 2e ou encore entre la 5e et la 6e

    • Secousses avant l’arrêt du moteur : Surtout sur les moteurs TDI

    • Patinages excessifs de l’embrayage : Surtout sur les moteurs TDI

    • Problème de l’aiguille du compte-tour qui oscille de +/- 100 tours/min à vitesse constante

    • Passages de vitesses à trop faible régime : la boite passe les rapports à 1150 tours/minute en moyenne. Or, ce régime est trop faible et a pour conséquence de provoquer des désagréments de conduite tels que des vibrations ou des bruits sourds peu agréables.

    • Mauvaise Réponse de l’accélérateur (conséquence du défaut ci-dessus) : Le conducteur se retrouve dans les hauts rapports (6e) à trop basse vitesse et à un régime également trop faible s’il souhaite avoir le couple nécessaire pour ré-accélérer

    • Rétrogradages tardifs : La boite accepte de passer le rapport inférieur à un régime moteur trop faible et ne permettant pas de bénéficier d’un frein moteur efficace

    • Vibrations et bruits désagréables dans les hauts rapports à bas régime

    • Mode Sport peu agréable : passages de vitesse trop haut dans les tours et rétrogradages trop tôt occasionnant beaucoup de bruit et une consommation élevée. Ce mode se révèle peu adapté à une conduite urbaine ou périurbaine et est très souvent délaissé pour ces raisons

    • Rétrogradages inutiles : la boite rétrograde souvent 2-3 rapports lors de faibles accélérations alors que très souvent un seul suffit pour être au régime moteur optimal et avoir le couple nécessaire à l’accélération.

    Découvrez nos packs reprogrammation pour résoudre les problèmes de désagréments de conduite de la DQ250

  • DQ200 : Boite DSG 7 rapports à carter sec pour petits moteurs transversaux

    Casses ou usures prématurées :

    • Casse ou usure du volant moteur bi-masse : le changement du volant moteur bi-masse peut intervenir dés 60000 km sur les véhicules effectuant beaucoup de ville. Les symptômes sont un bruit métallique au ralenti ou à l’accélération

    • Usure rapide de l’embrayage : le changement de l’embrayage peut intervenir dés 50000 km sur les véhicules effectuant beaucoup de ville ou tractant des remorques. Les symptômes sont des à-coups et broutements importants à l’engagement des rapports et à l’accélération

    • Dysfonctionnement du Méchatronic : Les pannes de méchatronic peuvent intervenir à tout moment sur les boîtes mal entretenues (vidanges non effectuées). Un Méchatronic défectueux rendra impossible le passage des vitesses.

    • Casses de boîte : Ce modèle est clairement le moins solide de toutes les boîtes DSG. Les risques augmentent fortement pour les boîtes accouplées à des moteurs préparés sans reprogrammation du méchatronic. Les casses les plus fréquentes portent sur des pignons et/ou le carter principal.

    Désagréments de conduite – bruits et vibrations:

    • Vibrations et bruits désagréables dans les hauts rapports à bas régime et lors du passage du 1e au 2e rapport

    • Passages de vitesses à trop faible régime : la boite passe les rapports à 1150 tours/minute en moyenne. Or, ce régime est trop faible et a pour conséquence de provoquer des désagréments de conduite tels que des vibrations ou des bruits sourds peu agréables.

    • Mauvaise Réponse de l’accélérateur (conséquence du défaut ci-dessus) : Le conducteur se retrouve dans les hauts rapports (7e) à trop basse vitesse et à un régime également trop faible s’il souhaite avoir le couple nécessaire pour ré-accélérer

    • Rétrogradages tardifs : La boite accepte de passer le rapport inférieur à celui enclenché à un régime moteur trop faible et ne permettant pas de bénéficier d’un frein moteur efficace.

    • Mode Sport peu agréable : passages de vitesse trop haut dans les tours et rétrogradages trop tôt occasionnant beaucoup de bruit et une consommation élevée. Ce mode se révèle peu adapté à une conduite urbaine ou périurbaine et est très souvent délaissé pour ces raisons

    • A-coups désagréable à très basse vitesse : Entre 5 et 15 km/h la boite reste en 2e et ne passe pas la 1e. Lorsque le conducteur remet les gaz, la boîte rétrograde en 1e et la voiture « bondit » vers l’avant

    • Rétrogradages inutiles : la boite rétrograde souvent 2-3 rapports lors de faibles accélérations alors que très souvent un seul suffit pour être au régime moteur optimal et avoir le couple nécessaire à l’accélération

    Découvrez nos packs reprogrammation pour résoudre les problèmes de désagréments de conduite de la DQ200

  • DL501 : Boite DSG 7 rapports pour gros moteurs longitudinaux Audi

    Casses ou usures prématurées :

    • Casse ou usure du volant moteur bi-masse : le changement du volant moteur bi-masse peut intervenir à partir de 80000 km sur les véhicules effectuant beaucoup de ville. Les symptômes sont un bruit métallique au ralenti ou à l’accélération

    • Usure de l’embrayage : le changement de l’embrayage peut intervenir à partir de 100000 km sur les véhicules effectuant beaucoup de ville ou tractant des remorques. Les symptômes sont des à-coups et broutements importants à l’engagement des rapports et à l’accélération

    • Dysfonctionnement du Méchatronic : Les pannes de méchatronic peuvent intervenir à tout moment sur les boîtes mal entretenues (vidanges non effectuées). Un Méchatronic défectueux rendra impossible le passage des vitesses.

    • Casses de boîte : Casses très rares sur ce modèle, mais possible sur les boîtes accouplées à des moteurs préparés sans reprogrammation du méchatronic. Les casses les plus fréquentes portent sur des pignons et/ou des roulements.

    Désagréments de conduite – bruits et vibrations:

    • Vibrations et bruits désagréables dans les hauts rapports à bas régime

    • A-coups lors des passages de vitesse

    • Passages de vitesses à trop faible régime : la boite passe les rapports à 1150 tours/minute en moyenne. Or, ce régime est trop faible et a pour conséquence de provoquer des désagréments de conduite tels que des vibrations ou des bruits sourds peu agréables.

    • Mauvaise Réponse de l’accélérateur (conséquence du défaut ci-dessus) : Le conducteur se retrouve dans les hauts rapports (7e) à trop basse vitesse et à un régime également trop faible s’il souhaite avoir le couple nécessaire pour ré-accélérer

    • Rétrogradages tardifs : La boite accepte de passer le rapport inférieur à celui enclenché à un régime moteur trop faible et ne permettant pas de bénéficier d’un frein moteur efficace

    • A-coups désagréable à très basse vitesse : Entre 5 et 15 km/h la boite reste en 2e et ne passe pas la 1e. Lorsque le conducteur remet les gaz, la boîte rétrograde en 1e et la voiture « bondit » vers l’avant

    • Mode Sport peu agréable : passages de vitesse trop haut dans les tours et rétrogradages trop tôt occasionnant beaucoup de bruit et une consommation élevée. Ce mode se révèle peu adapté à une conduite urbaine ou périurbaine et est très souvent délaissé pour ces raisons

    • Rétrogradages inutiles : la boite rétrograde souvent 2-3 rapports lors de faibles accélérations alors que très souvent un seul suffit pour être au régime moteur optimal et avoir le couple nécessaire à l’accélération

    Découvrez nos packs reprogrammation pour résoudre les problèmes de désagréments de conduite de la DL501

  • DQ500 : Boite DSG 7 rapports pour gros moteurs transversaux

    Casses ou usures prématurées :

    • Casse ou usure du volant moteur bi-masse : le changement du volant moteur bi-masse peut intervenir à partir de 80000 km sur les véhicules effectuant beaucoup de ville. Les symptômes sont un bruit métallique au ralenti ou à l’accélération

    • Usure de l’embrayage : le changement de l’embrayage peut intervenir à partir de 100000 km sur les véhicules effectuant beaucoup de ville ou tractant des remorques. Les symptômes sont des à-coups et broutements importants à l’engagement des rapports et à l’accélération

    • Dysfonctionnement du Méchatronic : Les pannes de méchatronic peuvent intervenir à tout moment sur les boîtes mal entretenues (vidanges non effectuées). Un Méchatronic défectueux rendra impossible le passage des vitesses.

    • Casses de boîte : Casses très rares sur ce modèle, mais possible sur les boîtes accouplées à des moteurs préparés sans reprogrammation du méchatronic. Les casses les plus fréquentes portent sur des pignons et/ou des roulements.

    Désagréments de conduite – bruits et vibrations:

    • Vibrations et bruits désagréables dans les hauts rapports à bas régime

    • A-coups lors des passages de vitesse

    • Passages de vitesses à trop faible régime : la boite passe les rapports à 1150 tours/minute en moyenne. Or, ce régime est trop faible et a pour conséquence de provoquer des désagréments de conduite tels que des vibrations ou des bruits sourds peu agréables

    • Mauvaise Réponse de l’accélérateur (conséquence du défaut ci-dessus) : Le conducteur se retrouve dans les hauts rapports (7e) à trop basse vitesse et à un régime également trop faible s’il souhaite avoir le couple nécessaire pour ré-accélérer

    • Rétrogradages tardifs : La boite accepte de passer le rapport inférieur à celui enclenché à un régime moteur trop faible et ne permettant pas de bénéficier d’un frein moteur efficace

    • A-coups désagréable à très basse vitesse : Entre 5 et 15 km/h la boite reste en 2e et ne passe pas la 1e. Lorsque le conducteur remet les gaz, la boîte rétrograde en 1e et la voiture « bondit » vers l’avant

    • Mode Sport peu agréable : passages de vitesse trop haut dans les tours et rétrogradages trop tôt occasionnant beaucoup de bruit et une consommation élevée. Ce mode se révèle peu adapté à une conduite urbaine ou périurbaine et est très souvent délaissé pour ces raisons

    • Rétrogradages inutiles : la boite rétrograde souvent 2-3 rapports lors de faibles accélérations alors que très souvent un seul suffit pour être au régime moteur optimal et avoir le couple nécessaire à l’accélération

    Découvrez nos packs reprogrammation DQ500 pour résoudre les problèmes de désagréments de conduite