DQ250 / DSG6 : Boîte DSG 6 rapports pour moteurs transversaux

La DQ250 (code interne VAG 02E ) est la 1e boîte DSG apparue dès 2003 en combinaison avec les moteurs 3.2 V6 des Golf IV R32 et Audi TT. Plus tard, elle sera combinée aux moteurs 1.9 et 2.0 TDI ainsi qu’au 2.0 TFSI. Elle équipe donc des véhicules essence 4 et 6 cylindres ainsi que diesel 4 cylindres développant une puissance de 100 à plus de 300cv (Golf 7R) et un couple max jusqu’à 350 Nm.
Cette version de boîte DSG est à destination des véhicules à moteurs transversaux et traction avant 2 roues motrices ou 4 roues motrices (avec embrayage type Haldex uniquement). Techniquement la DQ250 est refroidie par un  système de carter d’huile qui immerge également les embrayages. D’un poids à sec d’environ 93kg elle est produite par les usines du groupe VAG à un rythme de 1500 pièces par jour.

Limites de couples de la DQ250 :

Le limiteur de couple des programmes d’origine bride généralement les DQ250 entre 250 et 350Nm suivant les véhicules.

Cependant la limite "mécanique" de la boite (pignons, carter) est beaucoup plus élevée pour se situer à environ 750 Nm/800 Nm. De même les embrayages sont capables d'accepter des niveaux de couple bien supérieur.

Avec une reprogrammation du méchatronic avec notre Stage 3 ou Stage 4, il est possible d’accepter jusqu’à 580 à 600 Nm avec l’embrayage d’origine et une fiabilité préservée.

Au-delà de 600Nm, il est indispensable de recourir à des embrayages renforcés ainsi qu’une reprogrammation du Méchatronic adaptée à ces nouvelles valeurs. Il sera dans ce conditions possible d’accepter jusqu’à 700Nm avec une très bonne fiabilité.

Au-delà de 800 Nm, il est recommandé d’opter pour une boîte DQ500 qui acceptera ces contraintes sans soucis de fiabilité.

Moteurs généralement accouplés à la DQ250

  • 2.0 TSI/TFSI
  • 3.2 V6
  • 1.9 TDI
  • 2.0 TDI

Principaux modèles équipés

  • Volkswagen : Golf, Jetta, Coccinelle, Passat, CC, Scirocco, Eos, Touran, Sharan
  • Audi : A3, TT
  • Seat : Leon, Alhambra, Altea
  • Skoda : Octavia, Superb, Yeti
boite dsg6 - dq250

    Conseils d’entretien boite DSG6 / DQ250

Il est indispensable d’effectuer une vidange des boites DSG 6/DQ250 tous les 60 000 kms. En effet, en raison de ses embrayages à bain d'huile, l'huile se charge rapidement en contaminants et change de viscosité. Cette huile passe ensuite dans la partie mécanique de la boite pour se charger de micro particules de métal en provenance des pignons et synchros, avant d'arriver dans le méchatronic qui doit générer des variations de pression d'huile extrêmement fines. Dans ces conditions, il est facile de comprendre qu'une huile usagée va rapidement détériorer le méchatronic.

L’huile utilisée pour la vidange devra obligatoirement être homologuée VAG et répondre au cahier des charges technique et qualitatif de VAG.

Lors de la vidange, il est nécéssaire de remplacer le filtre à huile. Des kits d’entretien adapté à votre boite de vitesse sont disponibles sur la boutique de Docteur BVA. Les kits intègrent tout le nécessaire à un bon entretien avec la quantité et qualité d’huile adaptées à votre boîte, ainsi que le filtre devant être changé.

Attention : Après une vidange de boîte il est nécessaire de procéder à une calibration (encore appelé "réglage de bases") des embrayages. A défaut, de forts à-coups lors du passage des rapports peuvent apparaître et mettre à mal la boîte et les embrayages. Cette opération peut être effectuée dans les ateliers de Docteur BVA, mais également dans tout atelier compétent en boîte DSG.

Si l’entretien est réalisé en temps et en heure la fiabilité des boîtes DSG 6 / DQ250 est de bon niveau. Il est néanmoins possible d’améliorer grandement la fiabilité grâce à la reprogrammation du boîtier Méchatronic. En effet, grâce à une gestion du passage des rapports améliorée, nos packs reprogrammation permettent de moins solliciter les embrayages et le volant moteur. La durée de vie de ces deux pièces indispensables au bon fonctionnement de votre boîte est ainsi prolongée de manière très significative. Grace à une reprogrammation, vous préservez ainsi votre boite, augmentez l’agrément et le plaisir de conduite mais surtout pourrez éviter le coût de remplacement d’un embrayage, un volant moteur ou pire une boite de vitesse.

    Problèmes connus sur les DSG 6 / DQ 250

Casses ou usures prématurées :

  •          Casse ou usure du volant moteur bi-masse : le changement du volant moteur bi-masse peut intervenir dés 80000 km sur les véhicules effectuant beaucoup de ville. Les symptômes sont un bruit métallique au ralenti ou à l’accélération
  •          Usure rapide de l’embrayage : le changement de l’embrayage peut intervenir dés 60000 km sur les véhicules effectuant beaucoup de ville ou tractant des remorques. Les symptômes sont des à-coups et broutements importants à l’engagement des rapports et à l’accélération.
  •          Dysfonctionnement du Méchatronic : Les pannes de méchatronic peuvent intervenir à tout moment sur les boîtes mal entretenues (vidanges non effectuées). Un Méchatronic défectueux rendra impossible le passage des vitesses.
  •          Casses de boîte : Casses rares sur ce modèle, mais possible sur les boîtes fortement sollicités (utilisation à fortes charges et/ou sur circuit) et/ou accouplées à des moteurs préparés sans reprogrammation du méchatronic. Les casses les plus fréquentes portent sur des pignons et/ou des roulements.

Désagréments de conduite – bruits et vibrations :

  •          A-coups : au démarrage ou entre la 1e et la 2e ou encore entre la 5e et la 6e
  •          Secousses avant l’arrêt du moteur : Surtout sur les moteurs TDI
  •          Patinages excessifs de l’embrayage : Surtout sur les moteurs TDI
  •          Problème de l’aiguille du compte-tour qui oscille de +/- 100 tours/min à vitesse constante
  •          Passages de vitesses à trop faible régime : la boite passe les rapports à 1150 tours/minute en moyenne. Or, ce régime est trop faible et a pour conséquence de provoquer des désagréments de conduite tels que des vibrations ou des bruits sourds peu agréables.
  •          Mauvaise Réponse de l’accélérateur (conséquence du défaut ci-dessus) : Le conducteur se retrouve dans les hauts rapports (6e) à trop basse vitesse et à un régime également trop faible s’il souhaite avoir le couple nécessaire pour ré-accélérer
  •          Rétrogradages tardifs : La boite accepte de passer le rapport inférieur à un régime moteur trop faible et ne permettant pas de bénéficier d’un frein moteur efficace
  •          Vibrations et bruits désagréables dans les hauts rapports à bas régime
  •          Mode Sport peu agréable : passages de vitesse trop haut dans les tours et rétrogradages trop tôt occasionnant beaucoup de bruit et une consommation élevée. Ce mode se révèle peu adapté à une conduite urbaine ou périurbaine et est très souvent délaissé pour ces raisons
  •          Rétrogradages inutiles : la boite rétrograde souvent 2-3 rapports lors de faibles accélérations alors que très souvent un seul suffit pour être au régime moteur optimal et avoir le couple nécessaire à l’accélération.

Si vous avez un de ces soucis, n'hésitez pas à nous contacter, nous avons la solution

    Reprogrammation DSG 6 / DQ250

Si vous reconnaissez les symptômes ci-dessous et souhaitez vous en affranchir alors une reprogrammation s’impose:

  • Vibrations, bruits sourds et autres claquements à l’arrêt ou lors d’accélérations indiquant un embrayage malmené. Ces défauts de gestion de la boite peuvent être atténués par une reprogrammation.
  • Accoups au démarrage ou entre les passages de vitesse notamment entre la 1e et la 2e ou entre la 5e et la 6e. Ici aussi une gestion modifiée peut atténuer ou supprimer ces défauts.
  • Manque de reprises lors de ré-accélérations à 80-90 km/h : votre boîte passe les rapports très rapidement et à très faible régime. Ainsi dès 80 Km/h, la boîte est déjà sur le dernier rapport à environ 1150 tours/min. A cet instant, si vous souhaitez dépasser, vous ne disposez pas de suffisamment de couple et la voiture marque un temps d’arrêt avant de rétrograder 2 à 3 rapports.
  • Rétrogradages intempestifs de 2-3 rapports lors de faibles accélérations : si vous êtes en 6e à faible vitesse et que vous ré-accélérez, la boîte descend plusieurs rapports alors que très souvent, un seul suffit pour être dans la zone de couple optimal. Il en résulte un fonctionnement par « accoups » avec un véhicule qui monte subitement dans les tours et génère beaucoup de bruit et d’inconfort.
  • Un mode Sport inutilisable en ville et augmentant fortement les consommations : Le mode sport passe les rapports trop haut dans les tours et rétrograde trop tôt occasionnant beaucoup de bruit et une forte consommation de carburant. Ce mode se révèle très peu adapté à une conduite urbaine ou périurbaine et est très souvent délaissé pour ces raisons

Une reprogrammation permettra de corriger, Atténuer ou même supprimer l’ensemble de ces défauts.

La reprogrammation consiste en une intervention logicielle sur le mechatronic. Aucune intervention n’est effectuée sur les parties mécaniques de la boîte.

En prenant la main sur la programmation du boîtier, les techniciens de Docteur BVA peuvent modifier toutes les valeurs du programme d’origine et les adapter au mieux au véhicule et aux objectifs de fiabilité ou de performance recherchés par le client.

Docteur BVA a mis au point des Packs de Reprogrammation de boîte DSG et S-Tronic spécialement adaptés à votre véhicule.

Les Packs Docteur BVA intègrent toutes les modifications nécessaires afin de tirer le meilleur de votre boîte DSG et de votre véhicule. Plusieurs « Stage » de reprogrammation sont disponibles.

  • La reprogrammation "Docteur-BVA" est à destination des véhicules d’origines et des conducteurs à la recherche de plus d’agrément de conduite et d’une fiabilisation de leur boîte et embrayage. Les programmes D et S sont modifiés afin de tenir compte des courbes de couple de votre véhicule et ainsi bénéficier d’un parfait accord moteur/boîte. Vous bénéficiez d'une gestion de boite plus intelligente et agréable, et vous augmentez sa durée de vie.
  • Les Stages 1,2 et 2+ sont adaptés aux véhicules modifiés (reprogrammation moteur). Le gain en performance est l’objectif premier de ces stages. La suppression des limiteurs de couple permet notamment de pleinement exploiter toute la performance des moteurs reprogrammés. Le stage 2+ inclus en plus la reprogrammation "Docteur-BVA".
  • Les Stages 3 et 4 ont été développés pour les véhicules fortement préparés ou de compétition. Ces stages vous offrent le meilleur en performance et sont personnalisables en fonction des souhaits du client.

DECOUVREZ NOS PACKS REPROGRAMMATION