Véhicules modifiés : Pourquoi faut-il reprogrammer sa boîte DSG ??

Les boites DSG (tous les modèles de la DQ200 à la DL501) intègrent un limiteur de couple destiné à protéger la boîte et surtout les embrayages dans le cas d’une modification/ reprogrammation du moteur.

En effet, les programmes d’origine des méchatronics sont « dimensionnés » pour gérer les pressions sur embrayages jusqu’à la valeur du limiteur de couple… Au delà de cette valeur, le programme n’est pas adapté et ne "sait pas" gérer les pressions sur embrayages.

Ainsi sur une DSG6/DQ250 de Golf 7R par exemple, à 350 Nm de couple il faut jusqu'à 13 bars de pression sur les embrayages. Le « software » d’origine est programmé pour cela et les embrayages fonctionnent dans de bonnes conditions sans usure prématurée.

Dans le cas d’une auto reprogrammée / modifiée et développant jusqu’à prés de 500 Nm de couple, ce n’est plus 13 bars, mais jusqu’à 15 à 16 bars de pression pour éviter les patinages et donc d’user prématurément les embrayages.. Le soucis est que la boîte avec son programme d’origine "ne sait" pas comment réagir au delà de 350 Nm de couple et continue de mettre le maximum de ce qu'elle "sait" faire soit 13 bars.. Dans ces conditions (et surtout si le limiteur de couple a été supprimé comme certains « tuneurs » inexpérimentés en DSG peuvent le faire)le véhicule fonctionne mais des patinages d’embrayages faibles à importants (suivant l’état de l’embrayage) et répétés sont INVEVITABLES.

Ainsi sur un véhicule qui bénéficie d’une reprogrammation moteur (Stage 1) sans avoir de reprogrammation DSG sérieuse et performante comme celles de Docteur BVA / TVS Engineering, une usure des embrayages va tôt ou tard mettre la boîte en défaut : en fonction de l’utilisation du véhicule cela peut aller de 1 jour pour une utilisation sur piste à 30/40000 Km pour les conducteurs les plus légers sur l'accélérateur…

 

Il est donc FAUX de déclarer comme peuvent le faire certains professionnels que les boîtes DSG « tiennent le choc » et peuvent « encaisser » un surplus de couple sans dommage.. Il est également trompeur de déclarer « nous limitons le couple pour rester dans les valeurs acceptables pour la boîte ». Car si d’un point de vue mécanique (résistance des pignons, synchros.. etc)ils n’ont pas totalement tord (attention néanmoins chaque modèle de boite DSG a ses propres limites mécanique), cela est totalement Faux en termes de sollicitation des embrayages et donc de fiabilité de la boite DSG à court et moyen terme.

 

 

Pour connaitre les limites de couple de votre boîte d’origine et ce qu’il est possible d’accepter avec nos Reprogrammations DSG Stage 2+ ,3 et 4, consultez notre section dédié à votre boîte :